De ce fait, l’eau est devenue en Tunisie au cours des dernières décennies, un facteur décisif d’aménagement de l’espace et de développement économique et social. Enregistrer mon nom, email et site web dans ce navigateur pour la prochaine fois que je commenterai. La mise en place, dès les années 1970, d’un système hydraulique intégrant l’ensemble des bassins versants du Nord est de ce fait finalisée par l’acheminement des flux d’eau des principales zones productrices vers la Tunisie nord-orientale. 2003. 19Les adductions régionales et inter-régionales articulées au réseau des barrages doivent résoudre deux contraintes spatiales et structurelles. Merci, nous transmettrons rapidement votre demande à votre bibliothèque. L’accroissement de la demande urbaine, agricole et touristique, nécessite l’édification, entre 1959 et 1971, d’une nouvelle série de barrages de tailles diverses, autonomes (Bezikh, Chiba, Lakhmés) ou articulés au réseau de Tunis (Kasseb, Bir M’cherga). Tunisie – Ghazi Jeribi se demande si on n’a pas élu des fantômes L’ancien ministre de la défense nationale, Ghazi Jeribi, est sorti, ce vendredi, de sa réserve habituelle, en faisant remarquer que « La situation menace de tous les dangers, et que le dérapage est tout proche, alors que ceux qui … In Arnould, P., & Hotyat, M. Introduction Conclusion Definition A l'échelle de la planète, les ressources en eau sont un sujet de géopolitique brûlant et il est de l'opinion que « les guerres du ces siècles éclateront à cause de l’eau ». Kasserine-covid19: 2235 personnes rétablies dont une femme âgée de 101 ans, Kasserine-covid19: 2 décès et 45 nouvelles contaminations, Kasserine-covid19: 3 décès et 30 nouvelles contaminations, Kasserine-covid: 5 décès et 46 nouvelles contaminations. Ils seront davantage agrandis d’ici 2010 avec le raccordement des nouveaux ouvrages de collecte, de l’extrême Nord au système de la Medjerda ; les nouvelles interconnexions permettront ainsi de doubler les flux d’eau et de couvrir des besoins plus importants. 14La surexploitation atteint des niveaux alarmants dans les périmètres d’irrigation à forte densité de puits de surfaces équipés de motopompes : 1 251 puits sont recensés dans le périmètre de Aousja (Sahel de Bizerte), 9 051 dans la plaine orientale du Cap Bon, 3 800 dans le secteur de Nabeul Hammamet, 2 100 dans le Mornag et 8 289 dans le bassin de Grombalia. On y reconnaît deux grandes composantes spatiales : Figure 2.Transferts inter-régionaux de l’eau dans la Tunisie du Nord. Sur les « nouveaux polluants » : - Les perturbateurs endocriniens et « nouveaux polluants » sur le site du RPDE La croissance rapide de la demande de la Tunisie orientale a certainement pesé sur les choix des décideurs. 9Le développement du secteur touristique est devenu depuis les années 1960, une option fondamentale de la politique économique tunisienne. Par son caractère essentiellement balnéaire, le tourisme est ainsi devenu une composante majeure du « système littoral tunisien ». L’eau n’est pas une ressource inépuisable. Les glaciers agissent comme des comptes en banque, stockant de la neige et de la glace par temps frais et pluvieux et en relâchant d… 2Le potentiel hydrique se caractérise surtout par une répartition géographique très déséquilibrée et par une forte variabilité inter-annuelle. Celle-ci est estimée à 114 litres pour le grand Tunis et à 99 litres pour les villes de Cap Bon tandis que la moyenne se situe à 23 litres dans les zones rurales. Vous pouvez suggérer à votre bibliothèque/établissement d’acquérir un ou plusieurs livres publié(s) sur OpenEdition Books.N'hésitez pas à lui indiquer nos coordonnées :OpenEdition - Service Freemiumaccess@openedition.org22 rue John Maynard Keynes Bat. En effet, des indicateurs font état d’un recul enregistré en matière des libertés publiques et individuelles. Les quelques ouvrages importants existant avant 1945 (barrage de oued El Kebir, conduites de Zaghouan, Jougar et Khlédia) alimentent exclusivement Tunis en eau potable. Le volume actuellement disponible par habitant et par an est de 450 m3 contre 556 au Maroc, 776 en Syrie et 2 200 en Turquie. Le plomb est particulièrement nocif pour le cerveau en développement des fœtus et des jeunes enfants et pour les fe… Arnould, Paul, et Micheline Hotyat. 1. En 1997, le réseau nord-sud avait acheminé 38,5 millions de m3. Ensemble, ces changements pourraient avoir un effet important sur l'eau — en qualité et en quantité — qui circule dans le milieu forestier. La réalisation d’un tel système reflète une nouvelle orientation de la politique de l’eau, désormais fondée depuis les années 1970 sur des plans directeurs d’aménagement à l’échelle des grandes régions géographiques : Nord, Centre et Sud. Bibliothèque idéale des sciences sociales, Les fondamentaux du féminisme anglo-saxon, Par auteurs, Par personnes citées, Par mots clés, Par géographique, Par thématique, http://www.ens-lyon.fr/editions/catalogue. Selon les données de la SONEDE, 95,4 % des ménages en milieu communal dans le Nord-Est sont, en 1996, branchés à l’eau potable, avec une très faible variation entre les gouvernorats. Ces dangers qui menacent l'eau potable La nappe phréatique alimente 80 000 habitants du Creillois en eau potable. authentifiez-vous à OpenEdition Freemium for Books. Pour en savoir plus : Sur les maladies liées à l'eau et le risque sanitaire : - Les maladies liées à l'eau (Institut de Veille Sanitaire - 30/12/2008) - La surveillance épidémiologique du risque hydrique et l'évaluation des risques (Institut de Veille Sanitaire - 30/12/2008) . Les grands transferts sont cependant opérés, essentiellement au profit des régions les plus dynamiques, celles, notamment qui forment la frange littorale du pays. Mais la situation réelle paraît très complexe. 5Selon les résultats de l’enquête nationale la plus récente sur les périmètres irrigués (ministère de l’Agriculture, 1997), la région du Nord-Est concentre une superficie irrigable (c’est-à-dire équipée selon la classification officielle tunisienne) de 133 000 hectares, dont 46 000 hectares (34 %) dans le seul gouvernorat de Nabeul. 16Jusqu’aux années 1970, la mise en place des grandes infrastructures hydrauliques est à la fois tardive et discontinue dans le temps comme dans l’espace. 10Or l’expansion du tourisme a accéléré l’urbanisation des espaces équipés et amplifié ainsi les contraintes écologiques des milieux locaux. Faculté des lettres de la Manouba, Tunisie, Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540. Elle réaffirme également son soutien aux protestations des agriculteurs des zones irriguées pour réclamer leur droit à l’eau d’irrigation. 23La gestion centralisée de ces flux implique également l’arbitrage étatique, permettant de régler l’allocation inter-sectorielle et inter-régionale d’eau selon un référentiel de priorités qui privilégie en périodes critiques les secteurs à caractère stratégique (tourisme, eau potable, certaines cultures prioritaires, etc.). 3C’est également dans le contexte de cette planification centralisée des ressources en eau que s’inscrivent les rapports entre bassins versants et grands foyers de consommation dont le plus important est la Tunisie du Nord-Est. la mobilisation à moyen terme (vers 2010) de la totalité des ressources potentielles ; le développement et l’interconnexions des ouvrages de stockage et des réseaux de transfert de l’eau. Le constat est amer : 80% de la pollution marine est d’origine terrestre. Vous avez entré une adresse email incorrecte! Il appelle les différentes composantes de la société tunisienne, à dépasser les conflits et les intérêts restreints en vue de favoriser un climat de stabilité interne, et lutter contre les dangers qui menacent la sécurité du pays et des citoyens. Le plomb s'accumule dans les os, et le saturnisme peut être reconnu à la ligne bleue qui entoure les gencives. Le plan directeur des eaux du Nord, auquel on intégra celui de l’extrême Nord, repose en effet sur deux objectifs majeurs : Figure 1.Schéma topologique des barrages interconnectés. C’est notamment au niveau du « segment lourd » de l’aménagement, celui de la grande hydraulique, que l’action volontariste de l’État paraît la plus déterminante. Les ressources réellement consommées sont difficiles à quantifier, cependant la très forte concentration d’industries grosses consommatrices pèse lourdement sur les ressources disponibles. Vérifiez si votre institution a déjà acquis ce livre : authentifiez-vous à OpenEdition Freemium for Books. Le sit-in observé depuis plusieurs jours par les sans-emplois à Sbeïtla, dans le gouvernorat de Kasserine, se poursuit  à proximité de la « vanne » qui contrôle l’approvisionnement en eau de la région de Sfax. » En 1956, la région compte 60 000 habitants, pour une part frugale, et les vacanciers sont l’exception ; aujourd’hui, ils sont 180 000 à résider en permanence, avec des niveaux de vie rehaussés, et en été au moins 80 000 personnes supplémentaires sont constamment présentes, auxquelles s’ajoutent les nombreux visiteurs qui viennent passer la journée dans la zone. L’UTAP met en garde contre les dangers qui menacent la sécurité alimentaire en Tunisie, en raison de la pénurie d’eau, et des répercussions des changements climatiques. En dehors des principaux centres industriels (Tunis, Bizerte, Menzel Bourguiba…), la diffusion spatiale de l’industrie se manifestant par la multiplication de zones industrielles en milieu rural et dans les petites localités (Utique, Jedeida, Soliman, Ras Jbel…) se traduit par une forte mainmise sur les ressources locales, souvent aux dépens de l’agriculture irriguée. URL :http://www.ens-lyon.fr/editions/catalogue, Adresse : Bâtiment Ferdinand Buisson 15 parvis René Descartes BP 7000 69342 Lyon cedex 7 France. Les sans-emplois de Kasserine menacent de couper l’eau potable à Sfax. Le passage du terroir à la région irriguée, œuvre de l’État, crée ainsi un besoin considérable en eau d’irrigation. consoGlobe suit leur évolution depuis des années, oscillant entre alarme et espoir. Tous les trois ans, les Nations Unies publient un rapport d’évaluation des ressources en eau douce de la planète. Les six gouvernorats (Tunis, Ariana, Ben Arous, Bizerte, Nabeul et Zaghouan) qui composent grosso modo cette région représentent 8,5 % de la superficie de la Tunisie, mais concentrent 45 % de la population urbaine, 49 % des emplois industriels, 36 % de la capacité touristique et 30 % des surfaces irrigables. Rappelons aussi, avec le CNRS, que si la teneur en nitrates des eaux souterraines varie de 0,1 à 1 milligramme par litre deau en l'absence de cont… Affaire des déchets d’Italie: Des cadres de la Douane derrière les barreaux ! ; La Tunisie du Nord concentre à elle seule 80 % des eaux de surface et 60 % des ressources globales. ; HOTYAT, Micheline (dir.). OpenEdition est un portail de ressources électroniques en sciences humaines et sociales. Les fluctuations de la pluviométrie entraînent par ailleurs des décalages annuels prononcés. Dans les deux villes de Nabeul et d’Hammamet, le secteur touristique accapare respectivement 13,4 % et 38,4 % des ressources en eau urbaine, distribuées. L’agglomération de Tunis consomme à elle seule 80,2 millions de m3 dont 71 d’eau potable.