Le JdR est une révolution médiatique dans le sens où il réintègre l’oral et le collectif dans un processus de création fictionnelle. Étymologiquement, la littérature est rattachée à l’écrit. Mais d'une part il y a des jeux sans MJ et d'autre part, l'écoute et la bonne ambiance sont de la responsabilité de toutes et pas seulement de la MJ. 9La troisième étape est la réorganisation narrative de ce matériau fictionnel que les joueurs créent ensemble. Le deuxième compte le créateur du scénario. 1ère Table Ronde de la FFJDR : la Fédé à l’écoute des rôlistes ! 30En JdR, le lecteur coopératif d’Umberto Eco devient intercréatif. Paris, Éditions du Seuil. C’est pour cette raison que nous parlons d’un média intercréatif : cette intercréativité est démiurgique et narrative : les joueurs intègrent certains éléments déjà connus et en créent de nouveaux, qu’ils réagencent pour créer une nouvelle unité, un nouveau bloc fictionnel qui est leur création. De mon côté, j’adore Powered By The Apocalyspe, car je n’aime pas être trop être encadré et me sentir pris dans un module. Son but est de confondre la création et la réception de la narration en un seul temps par la présentification et l’oral. Cependant, les dés sont beaucoup plus impardonnables et les risques sont souvent beaucoup plus élevés. Le présent est le temps de l’improvisation, régulée et soutenue par le système de jeu. Vous n’aurez de ce point de vue aucun compte à rendre, si ce n’est à vos partenaires de jeu (Babarit et alli, 2006, p. 12). Le premier comprend ceux qui ont fait l’univers et le système. AccueilNuméros6Dossier thématiqueLe jeu de rôle sur table : une fo... Cet article traite du jeu de rôle sur table comme moyen oral et collectif de création fictionnelle par le langage verbal, et interroge son rapport au littéraire. But can they be considered as a form of oral and collective literary game? PONDSMITH M. A. Gumshoe partie de la même lignée de jeux de rôle sur table hautement axé sur la narration que Powered By The Apocalyspe. Henry L. (2003), Group Narration: Power, Information, and Play in Role Playing Games, http://darkshire.net/jhkim/rpg/theory/liz-paper-2003. ), The Fantasy Role-Playing Game, a New Performing Art, Narrative as Virtual Reality: Immersion and Interactivity in Literature and Electronic Media. Il est même recommandé que le maître de jeu ne lance pas de dés pour ne pas briser la progression narrative des joueurs. Un système simple, mais qui offre des millions de possibilités, Powered By The Apocalypse a de nombreux jeux sous la ceinture. Un scénario REVES en cadeau ! Cet aspect crée parfois de la querelle entre les joueurs et le maître de jeu, parce qu’ils se sentent plus souvent démunis face à une situation difficile. Ainsi, les jeux de rôle font de la réception une étape de création de la fiction. Essais d’histoire culturelle, Paris, PUF. ), Push, New Thinking about Roleplaying, bleedingplay.wordpress.com/push/. Les joueurs sont rois et le maître du jeu prend davantage le rôle d’un conteur. L’incroyable achalandage de spectatorialité vidéoludique sur des sites comme Twitch.tv démontre que l’intérêt pour regarder des personnes jouer en ligne s’installe et s’accroit. Nous espérons que cet ensemble d’informations vous permettra de devenir plus intime avec cette époque étonnante. Le joueur fait ensuite des choix qui visent à produire le monde qu’il a choisi. La réception devient dès lors une étape du processus créatif. Ces éléments identifiés, ils sont transformés par les concepteurs en mécanismes ludiques. Cependant, Jacquie ne le laisse pas faire. Celle-ci est rendue possible au terme de trois étapes, qui commencent dès la création d’un JdR jusqu’aux parties qu’il permet de jouer. CAILLOIS R. (1957), Les Jeux et les Hommes : le masque et le vertige, Paris, Gallimard. SINTES F. (2009), La Rédaction d’un jeu influe-t-elle sur sa pratique ? C’est à cette forme de jeu que l’abréviation JdR ou RPG en anglais fait référence en priorité. 40Ce qui est spécifique au JdR, c’est ce rapport alchimique à l’écrit : à partir de l’écrit, donc, le JdR met en place une double transmutation du texte : le MJ (mais cela fonctionne également pour les JdR sans MJ, où ses fonctions sont réparties entre tous les joueurs) transforme une première fois le texte en substrat, en matériau ludique à la lecture des livres du jeu. Dans Powered By The Apocalypse, lorsqu’un joueur roule 10 et plus, il a une réussite totale. Etant à la fois un grand fan de guild wars et un amateur de jeu de rôle (jdr pour les intimes), j'ai longtemps caressé l'idée d'adapter l'univers que j'aimais tant. Une sorte de jeu de l’oie, inventé à la cour de Savoie à partir du Roland furieux de l’Arioste, et appelé « Il laberinto de l’Ariosto, Giocoheroico di Cavalieri e Dame ». C’est la raison pour laquelle nous parlons d’intercréativité. Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. Cette mise en système des composants des romans comme mécanismes ludiques les transforme en outils de création qui permettent de rester dans un cadre défini, ici la littérature fantasy classique. Des idées-cadeaux technos pour redonner le sourire à Noël ! DIU I., PARINET É. De surcroît, ce processus ne serait selon lui possible que grâce au soi-disant oxymore entre game et play : « le game discipline le playing, certes, et leur association constitue l’un des caractères fondamentaux de la lecture. » (Picard, 1986, p. 168). Les joueurs portaient les noms des héros principaux du poème, également représentés par des figurines de cire qu’ils faisaient progresser à coups de dés dans les cases d’un labyrinthe, où étaient figurés les épisodes principaux de l’œuvre (Lavocat, 2005, p. 89). En cela elle représente un prolongement de l’interactivité. Comment réorganise-t-il les positions de création et de réception, les rapports entre joueur, auteur et lecteur, étant donné qu’il faut lire un jeu avant d’y faire jouer, au moins pour un des joueurs ? Les gens ont parfois de la difficulté à dissocier le système du nom d’un jeu. BAKER V. (2010), Apocalypse World, Lumpley Games. A l’époque, le jeu prenait place principalement à Seattle en 2050, dans les … Je sais que tu ne me croiras pas. […] Maléfices tel qu’il a été conçu par ses auteurs est une chose ; ce que vous en ferez entre vous en est une autre. Le JdR modalise ces conflits à l’intérieur d’une narration : le système de jeu répartit le pouvoir sur leur issue, et la fiction la rend signifiante en lui donnant ses enjeux : Ainsi, beaucoup de récits mettent aux prises, autour d’un enjeu, deux adversaires, dont les « actions » sont de la sorte égalisées ; le sujet est alors véritablement double, sans qu’on puisse davantage le réduire par substitution ; c’est même peut-être là une forme archaïque courante, comme si le récit, à l’instar de certaines langues, avait connu lui aussi un duel de personnes. Lorsqu’à la bien chercher d’abord on s’évertue. LA COMMUNAUTÉ DU JEU DE RÔLE SUR TABLE EN LIGNE, UNE VUE D'ENSEMBLE. De plus, ils ont tous un environnement et des petites particularités différentes, ce qui rend l’expérience toujours unique. Enjeux narratologiques des jeux vidéo, Jeux traditionnels et jeux numériques : filiations, croisements, recompositions, Evolution des jeux : catalyseurs, mécanismes et agents, Questionner les jeux d'argent et de hasard, Questionner les mises en forme ludiques du web : gamification, ludification et ludicisation, 30 ans de Sciences du jeu à Villetaneuse. Pour l’esthéticien, la littérature se définit par l’emploi du langage articulé comme matériau de l’œuvre d’art. Ont-ils vécus des événement traumatisants dans le passé ? À l’inverse, un système de jeu de rôle nous permet de laisser s’exprimer notre imagination pendant des heures et de voir l’autre y réagir instantanément (David, 2015, p. 804). Dans un premier temps, nous étudierons le rapport qu’entretiennent littérature et jeu d’une façon générale. Cependant, cette popularité grandissante est un couteau à double tranchant. Elle décide de le pousser pour éviter le pire, faisant ainsi échouer la tentative d’Homer de forcer le coffre. 56La littérature ayant « oublié », dans sa forme actuelle, comment réinstaurer cette égalité, elle a été réinstallée par le jeu. Si vous avez de 1 à 6, c’est un échec total. (dir. Il rappelle qu’un texte est avant tout un dispositif communicationnel, comme l’est l’intercréativité, dont la signification se construit durant l’acte de lecture, ainsi peut-il faire l’objet de réceptions multiples et contient en germe une pluralité de significations. En un sens, le JdR est un procédé alchimique du texte écrit vers l’oral, une sorte de processus de « dé-réification ». Le domaine du jeu de rôle sur table prend de plus en plus d’ampleur. Elles sont un outil de création qui fonctionne symbiotiquement avec le génie littéraire : La rime est une esclave et ne doit qu’obéir. DAVID C. (2015), Jeux de rôle sur table : l’intercréativité de la fiction littéraire, thèse de doctorat, Université de Paris XIII. Pour cela, il faut garder à l’esprit la distinction que fait Richard Hoggart (1970) entre la culture de masse, produite et imposée, comme la culture attestée, par des élites, dont le seul but est d’être rentable, et la culture populaire qui génère, via ses récepteurs et créateurs, ses propres codes qui ne sont pas seulement imposés par les grands médias. 53L’écrit comme seul mode valable de la littérature donne à l’auteur un statut d’autorité très marqué : comme le rappellent Isabelle Diu et Élisabeth Parinet (2013), l’auteur n’est pas une posture culturelle innée. Découvrez des centaines d'articles neufs ou d'occasion à prix bas et constituez-vous une collection digne de ce nom. 14Umberto Eco (1979) avait perçu le rapport entre littérature et jeu, auquel nous allons nous consacrer ici, dès les années 1970. C'est un des rôle de la meneuse de jeu, lorsqu'il y en a une, de distribuer la parole et de s'assurer que chacune a pu s'exprimer autour de la table. Un lecteur peut trouver sur Internet un résumé complet de Pierre et Jean de Maupassant pour identifier a priori les symboles disséminés qui distillent les thèmes du roman dès la première description du port, alors que l’auteur avait probablement prévu que son lecteur modèle les découvre ultérieurement. Je n’étais pas le plat principal. Le troisième est celui du texte qui émerge lors de la partie. 4-17. Le récit est le déroulement sclérosé parce que passé d’une opposition, sa représentation. L’emploi du présent suppose également le statut homodiégétique du narrateur, « qui suggère presque irrésistiblement une présence du narrateur dans la diégèse » (Genette, 1983, p. 55). Les genres vidéoludiques que sont le RPG et le MMORPG étant largement inspirés du JdR sur table, il semblerait que cette « réconciliation » entre jeu et art se soit amorcée avant même l’avènement des jeux vidéo. Anderson P. (1961), Three Hearts and Three Lions, New York, Doubleday. ), A New Literacies Sampler, New York, Lang Press, pp. 67-94. Le système crée des parties hautement narratives. 43Dans Castle Falkenstein, dont l’écriture est remarquable, le véritable auteur du jeu, Mike Pondsmith, met en place un dispositif intradiégétique de rédaction. Deux joueurs cherchent une table/groupe de jeu (virtuel(le), au vu des circonstances), en particulier pour de la SF (Starfinder, Cyberpunk, Star wars …). RYAN M.-L. (2003), Narrative as Virtual Reality: Immersion and Interactivity in Literature and Electronic Media, Baltimore, Johns Hopkins University Press. 15D’un point de vue étymologique, littérature et jeu présentent des origines communes : On appelait jongleur, au Moyen Âge, un musicien exécutant ou un diseur d’œuvres littéraires, établi à son compte. 1Depuis son apparition en 1974 avec Dungeons & Dragons, le jeu de rôle (JdR), traduction forcément incomplète du terme roleplaying game en anglais, porte en lui la polysémie bipartite du jeu. Pour elles, si cette figure n’existe pas à l’antiquité, c’est à cause du rapport à l’oral. 52Le JdR est un processus narratif, une expérience collective et immédiate de la création de la fiction par le langage oral. Je n’y croirais pas non plus. Le jeu de rôle sur table est l’une des meilleures expérience ludique qui existe. Cet aspect de Gumshoe rajoute une sphère intéressante et différente de certains jeux de rôle sur table. Une fois désolidarisées de cet ensemble, elles deviennent les classes et les races indispensables pour créer un personnage-joueur (PJ) dans le jeu : Aragorn est, avant que l’on ne découvre sa véritable identité, le chevalier errant des légendes arthuriennes, le rôdeur humain (terme qui deviendra le nom exact d’une classe de personnage de D&D), les hobbits Pippin et Merry sont les stéréotypes des roublards du jeu, Gimli, le nain bourru des montagnes qui se bat à la hache est un guerrier, Legolas est le bel elfe archer et Gandalf le vieux mage sage. Winnicott D. (2002), Jeu et réalité, [1975], Paris, Gallimard. La compétition peut en effet être considérée comme marqueur identitaire du jeu. Cette dernière n’est jamais synchronique contrairement à celle d’un roman, puisqu’elle est sans cesse redéfinie par les joueurs. Un jeu de rôle est tout simplement un jeu dans lequel vous allez incarner votre personnage et choisirez donc ces actions, modes de vie, attributs, capacités, etc… C’est une histoire interactive. Etant de plus en plus intéressé par le jeu de rôle (j'ai vu plusieurs parties en lignes sur Youtube notamment) et surtout au rôle de MJ, je ne sais pas par quel bout commencer. Si tu flashes vraiment sur un univers ou une idée, il y a peu de raison de se priver. BOUCHARDON S. (2008), « Le Récit littéraire interactif : une valeur heuristique », Communication et Langages, n° 155, pp. 81-97. Les NPC prennent alors vraiment vie et font partie intégrante de l’histoire. Un jeu de rôle sur table (de l'anglais tabletop role-playing game) ou jeu de rôle papier (d'après pen-and-paper role-playing game), simplement appelé jeu de rôle ou JDR par ses pratiquants, est un jeu de société dans lequel les participants conçoivent ensemble une fiction par l’interprétation de rôles et par la narration, dans le cadre de contraintes de jeu qu’ils s’imposent. 19Pour certains, les règles, le ludus logique, seraient susceptibles d’entrer en conflit avec le caractère créateur et chaotique de l’art, qui est supposé s’affranchir de telles contraintes pour laisser s’exprimer originalité et inventivité. 46C’est une véritable transmission d’autorité fictionnelle qui s’accomplit par le texte de JdR6, le lecteur est impliqué et responsabilisé : « Maléfices reste une fiction conçue pour votre plaisir. En ce qui concerne les règles, vous avez raison. Il est incroyable de voir de plus en plus de passionnés de ce type de jeu, mais un problème demeure. Et si le game n’était que l’évolution sociale et adulte du play ? Il est alors certain que Henry deviendra un zombie sous peu et décide qu’il faut mettre fin à ses jours dans l’immédiat (alors que Henry est totalement en santé, il a juste un peu trop bu la veille). Si le temps intradiégétique peut être sujet aux contractions (ellipses), déplacements (analepses, prolepses) ou extensions (combat au tour par tour), le temps du jeu et de l’édification de l’espace imaginaire commun ne peut que s’inscrire dans l’imminence. Premièrement, l’élément déclencheur qui pique la curiosité des enquêteurs est dévoilé. Voici un exemple du fonctionnement d’une partie. En JdR, il s’agit non seulement de rétablir cette jouissance de la réception de la fiction littéraire, mais également de la confondre avec la jouissance de la création immédiatement réalisée, transmise et partagée. 11Si aujourd’hui la sphère littéraire est indissociable de l’écrit, il est intéressant de l’envisager dans une perspective plus large, notamment dans sa dimension orale. To answer this question, this article first analyzes the relation between literature and games. La voix, ou sa projection, serait toujours implicite lors de l’acte de création et de réception littéraire. Pour lui, le texte est une « machine présuppositionnelle » (Eco, 1979, p. 27) qui prévoit le lecteur et même, exige que celui-ci l’aide à fonctionner en remplissant ses espaces blancs. 34S’il serait faux de dire que la littérature a totalement oblitéré son caractère oral, ne serait-ce qu’en examinant les expérimentations de l’Oulipo, son rapport à la poésie ou au théâtre, celui-ci demeure tout de même à sa périphérie, que ce soit dans son étymologie (du latin littera, caractère d’un alphabet) dans la manière dont elle est considérée par les non-spécialistes (« les œuvres écrites », nous dit le Grand Robert 2005) ou étudiée. Montfort N. (2005), Twisty Little Passages, an Approach of Interactive Fiction, Cambridge, MIT Press. Ce duel est d’autant plus intéressant qu’il apparente le récit à la structure de certains jeux (fort modernes), dans lesquels deux adversaires égaux désirent conquérir un objet mis en circulation par un arbitre ; ce schéma rappelle la matrice actantielle proposée par Greimas, ce qui ne peut étonner si l’on veut bien se persuader que le jeu, étant un langage, relève lui aussi de la même structure symbolique que l’on retrouve dans la langue et dans le récit : le jeu lui aussi est une phrase (Barthes et alli, 1997, p. 37). Pourquoi ne suis-je pas rentré à la maison ? » (Pondsmith, 1994, p. 93). GENETTE G. (1983), Nouveau discours du récit, Paris, Éditions du Seuil. C’est frustrant de faire un pas devant pour seulement en faire deux derrière n’est-ce pas ? Cet article traite du jeu de rôle sur table comme moyen oral et collectif de création fictionnelle par le langage verbal, et interroge son rapport au littéraire. La différence, c’est qu’en JdR le langage n’est pas la forme que prend l’œuvre finale (nous verrons que cette œuvre finale n’existe pas, du moins pas sous une forme habituelle), il est un moyen de générer et de réagir à un matériau fictionnel. ), Pratiques de la lecture, Marseille, Éditions Rivages. », Sciences du jeu [En ligne], 6 | 2016, mis en ligne le 13 octobre 2016, consulté le 20 décembre 2020. Textual Poachers: Television Fans and Participatory Culture. Donc, alors que Kim pèse le pour et le contre en concluant que la mort de Henry a été en vain, elle est prise d’une crise de panique. En ces temps de crises, un peu de jeu de rôle pas cher cela fait toujours plaisir. 37Par le présent, le JdR est le déroulement actif, en temps réel, d’une opposition. Apollinienne et dionysiaque ne sont pas à prendre dans leur sens nietzschéen. 11 Au sens de « signifiant, énoncé, discours ou texte narratif » (Genette, 1972, p. 72). Mais il m'a fallu du temps pour franchir l 31Nous sommes par conséquent en présence d’un médium que l’on pourrait qualifier de littéraire, d’un point de vue esthétique : « pour l’esthéticien, la littérature se définit comme l’emploi du langage articulé comme matériau de l’œuvre d’art » (Souriau, 1990, p. 955). 50Le JdR est performatif car il considère son propre processus narratif collectif comme fin : il n’a pas pour vocation de produire un récit11 en tant que « produit fini ». Jeux de rôle Chaque mois, recevez toute l'actualité sur le jeu de rôle. La fonction du game serait dès lors de générer des règles permettant de partager un espace sémantique commun, d’organiser collectivement une activité créatrice. BABCOCK III L. R., CHARRETTE B., DOWD T., HUME P., LEWIS S., WEISMAN J., WYLIE D. (1989), BERGSTRÖM K. (2013), « Creativity Rules, how rules impact player creativity in three tabletopÂ. 232 Vues. Godzilla est maintenant une attraction au Japon…. Elle brasse alors un 8. Comme tension créatrice, elle apparaît également assez tôt dans les théories de la fiction, en tant que processus de création : Wayne C. Booth (1961), notamment, pose la fiction comme un procédé double, entre imagination (que l’on pourrait rapporter au play, à la matière créatrice jaillissante et incontrôlée) et mise en œuvre (potentiellement assimilée au game, qui viendrait organiser cette matière pour la rendre propre à la réception, intelligible). (2001), La Lecture et ses publics à l’époque contemporaine. Mais au-delà, il semblerait que le mode ludique soit le meilleur chemin de réappropriation populaire de la création fictionnelle, dans une démarche assez similaire à celle qu’a pointée Henry Jenkins (1992) pour les fan fictions. 2 Jeu de société de stratégie, qui simule des batailles entre armées. Le game organise le play de différents individus en un ensemble cohérent pour aboutir à une création fictionnelle de groupe. […] Le jongleur était l’intermédiaire entre l’auteur et le public, comme aujourd’hui l’acteur de théâtre ; mais dans une civilisation comportant une grande quantité d’analphabètes, il faisait connaître oralement la littérature lyrique ou narrative (Souriau, 1990, p. 922). C’est un jeu dans le grand univers du système D20, dont Pathfinder fait partie. Dès lors, le système de JdR se pose comme le garant de la légaliberté de Colas Duflo (1997, p. 221) : « Le contrat ludique instaure le règne de la légaliberté, c’est l’acte par lequel chacun se soumet aux règles du jeu, créant par là le monde ludique. ». Vous êtes un ancien joueur et vous avez peur d’avoir perdue la magie en vous ? Pourtant, en 1674, Boileau n’envisage pas les règles strictes comme des obstacles à la création littéraire, bien au contraire. Mais peuvent-ils être considérés comme une forme de jeu littéraire oral et collectif ? Vous vous trouvez sur un portail de gestion de parties de jeux de rôle en ligne qui est géré par l'association Liber Mundi et accessible à tous. Toutefois, le JdR est un média différent car il propose de faire une utilisation intercréative du langage. Cet espace est sans cesse reconstruit et réactualisé par des mouvements complexes, centrifuges et centripètes, entre le récepteur et l’œuvre. Par exemple, Donjons et Dragons n’est pas un système de jeu. Jenkins H. (1992), Textual Poachers: Television Fans and Participatory Culture, New York, Routledge. 12 « L’acte narratif producteur et, par extension, l’ensemble de la situation réelle ou fictive dans laquelle il prend place » (Genette, 1972, p. 72). Cela constitue une première transformation du texte, une réception personnalisante. Le JdR est une forme de fiction littéraire qui est allée chercher dans le jeu ce que la forme contemporaine de la littérature, voire de la fiction, interdisait : un processus collectivisé, présentifié et oralisé. Impossible de ne pas trouver votre bonheur sur Rakuten ! Néanmoins, encore en 1986, Michel Picard (1986, p. 11) relève que « le jeu est le refoulé des études littéraires ». Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La réception s’articule dès lors comme une réaction à un défi ludique. 49Un roman est le résultat fini et figé d’un processus créatif littéraire, bien que l’on prenne en compte le fait qu’un récepteur doive l’actualiser10. Il est ainsi physiologiquement vécu, soit en acte, soit en imagination, soit virtuellement (Souriau, 1990, p. 955-956). Un nouveau venu risque d’être dérouté par son côté sandbox et ceux qui aiment les jeux axés sur les combats et la gestion n’y trouveront pas leur compte. Ce sont plutôt les PNJ (personnages non-joueurs) qui vont faire en sorte si un joueur échoue ou non un dé. 45Cette écriture conversationnelle crée en outre une complicité avec le narrateur qui nous fournit les éléments pour faire jouer au jeu. Jeu et narration ont en commun de mettre en scène des conflits. Une improvisation, c’est le processus de création en action, le texte s’écrit au fur et à mesure : parce qu’il génère la globalité de la fiction par le langage comme sa force vive, nous pensons que le JdR peut être considéré comme une forme littéraire performative. De surcroît, y compris dans les JdR avec MJ, ces fonctions peuvent varier en termes d’autorité sur la fiction et montrent de grandes variations d’un jeu à l’autre (voir note 1). Jeux > jeu de role sur table solo : Sexy billards, Artpad, Quick parking, Art thief, Glodiator castle war - Jouer dès maintenant et gratuitement à ces jeux ! 42Le procédé a pour but de simuler une conversation, une discussion avec le narrateur. (1993), Lector in fabula [1979] Paris, Le Livre de Poche. Le JdR s’inscrit dans le mode de l’unique, de l’exceptionnel, puisqu’aucune partie ne peut être identique à une autre : elle est constituée de créations individuelles. Babarit O., DUGOURD D., GAUDO M., HAMM F. (2006), Maléfices, troisième édition, Cébazat, Éditions du Club Pythagore. SARTRE J.-P. (1948), Qu’est-ce que la littérature ? Il faut en outre mettre en exergue le rôle du système de jeu dans la présentification du processus narratif, comme l’explique l’auteur de JdR japonais Atsuhiro Okada : Nous avons beaucoup de moyens qui nous permettent de raconter des histoires (romans, films, jeux vidéo, etc. Comme dans un jeu, le texte présente une dynamique stratégique : « L’auteur prévoit un Lecteur Modèle capable de coopérer à l’actualisation textuelle de la façon dont lui, l’auteur, le pensait ; et capable aussi d’agir interprétativement comme lui a agi générativement » (Eco, 1979, p. 68). C’est précisément la fonction du système de JdR sur table, que nous définissons comme l’ensemble des dispositifs qui rend la fiction interactive et intercréative.