Parcourir sa route et rencontrer des merveilles, voilà le grand thème — spécialement le tien.
Cesare Pavese, Le métier de vivre

travailler

Elisa

Il n'y a pas si longtemps de cela, j'ai obtenu un emploi dans une grande société de la place. Le jour de ma prise de fonction, une jeune dame, intérimaire comme moi, m'avait été désignée pour m'apprendre le boulot. Pendant ce temps, le reste du groupe m'observait et avait commencé à me lancer des pics du genre : je ne suis pas bien coiffée, je suis âgée etc... Ce genre de comportement malsain dans un lieu de travail me troubla.

Mots du métier /Maux du métier

Quel est le vocabulaire spécifique de notre métier ? Celui de la recherche d’emploi ? En quoi ce vocabulaire est-il contraignant ou libérateur, porteur ou dépourvu de sens ? En quoi il altère l’individu ou au contraire l’aide à trouver sa place dans la société ? Quels bienfaits ou quels maux peuvent générer les mots ?

Eric

Pour moi, le travail c’est une débauche d’énergie, un besoin essentiel qui, de par l’indépendance qu’il procure, prouve qu’il est nécessaire à notre société.

Krzysztof

Je suis né à Pszòw et depuis voyageais beaucoup. Arrivé à Paris — je reste là, c'est ici ma place.
Je viens de la source et je vais retourner à la maison. À la fin — c'est un voyage éternel, d'un être immortel.

Suzanne

Je suis venue ici pour me renseigner sur un métier : médiatrice familiale.
Je suis venue en métro et quand je suis arrivée je me suis dit que je n'avais pas envie de travailler, il faisait trop beau, je voulais me balader pour être inspirée, l'air me ferait peut-être plus de bien qu'être enfermée ici. Mais je n'ai pas voulu dévier de mon objectif, quoiqu'il est déjà 16 heures et que je n'ai rien fait.

Stéphane

Je suis né à Saint-Germain en Laye, un endroit historique avec château, parc, anciennes maisons. Un lieu touristique, vivable, joyeux.
Je viens d'un monde difficile où il n'y a plus de communication entre les êtres humains, un monde où on est beaucoup dans la souffrance à cause des choses qu'on entend et qu'on voit. Les gens se renferment dans du matériel technologique aujourd'hui.

André

- Je suis né (e) à New-Bell Bakoko (Douala - CAMEROUN).
Quelles émotions, pensées, images s’attachent au lieu de votre naissance ? La nostalgie.
- Je viens de la banlieue (le PLESSIS TREVISE) 94420.

Loren

Je suis née dans un lieu que je n'ai encore jamais vu.
Je ne m'y suis jamais arrêtée et je n'y connais personne. Là-bas, je suis personne.
À cet instant, je suis là. Assise. En train de réfléchir à ce que je vais écrire comme à l'époque, quand j'étais sur les bancs de l'école pendant mon cours de rédaction.

Pages