Parcourir sa route et rencontrer des merveilles, voilà le grand thème — spécialement le tien.
Cesare Pavese, Le métier de vivre

Sarah

Je suis assistante à maîtrise d'ouvrage. Ce métier consiste à participer à la conception d'un système d'information au sein d'une entreprise.
Je suis amenée à travailler chez différents clients, souvent des clients grands comptes, ce qui veut dire : des grandes entreprises.
Le jargon diffère selon les clients et donc le secteur d'activité. Chaque mission a son jargon. Souvent quand on arrive sur une mission la première démarche est d'avaler ce jargon, le maîtriser.
Exemples :
Un titre, c'est une voiture.
Le titre lui-même est composé de familles (deux portes, trois portes) sous-familles et options... Chaque pièce a sa valeur, positionnée dans une base de données, il faut pouvoir la retrouver.
Quand on parle, on utilise ce jargon :
Déterminer un programme commercial au titre sur un cycle donné signifie : programmer des volumes de production de voitures sur cinq mois.
Ce jargon m'ennuie à force, je suis très sensible aux mots et il n'y a aucune sensibilité dans ces mots.
Les mots de l'informatique auxquels je suis le plus souvent confrontée : système d'information, jalons, échéances, versions, prévisions, analyses.
Je voudrais changer de métier, trouver un métier qui me permette un éveil à la vie. L'informatique ne permet pas de m'éveiller, je m'endors.
On peut y trouver un intérêt, mais moi je me force à le trouver.
En faisant autre chose j'aurais peut-être trouvé plus d'intérêt à l'informatique, mais huit heures par jour, non.
Quand je pense à un autre métier je pense aux mots : plein-air, nature, aide, écoute, sourire, partage, bienveillance, intelligence, découverte, liberté.