Parcourir sa route et rencontrer des merveilles, voilà le grand thème — spécialement le tien.
Cesare Pavese, Le métier de vivre

Thierry

ThierryDepuis que je suis dans la vie active, j'ai exercé de nombreux métiers. Trois pour être précis.
- Militaire : comme sous-officier d'active durant plus de 15 ans.
- Financier : dans la banque, l'affacturage et consultant free lance à ce jour.
- Plongeur : du débutant au plongeur confirmé en tant que moniteur fédéral de biologie marine et de plongée. Ces métiers exercés m'ont permis de m'exprimer et j'en ai tiré le sens du partage.
Enfant, je voulais devenir avocat, militaire et banquier (pour faire plaisir à ma mère). Voulais-je vraiment faire ces métiers ? Oui pour l'armée (mon père, ex officier rescapé des camps Nazis, a fait une très belle carrière qu’il finit comme commandant). Non pour la finance, mais ayant loupé la corniche de Saint-Cyr je voulais trouver un travail qui me plaise !
J'ai choisi la comptabilité et ai fait une carrière sympathique dans les métiers de la banque et de l'affacturage. Je suis devenu au fil des ans un expert reconnu.
Maintenant, au chômage depuis plus de 14 mois, je termine une formation qui m'amènera au statut de consultant free lance. Ce à titre "alimentaire" afin de continuer mes voyages de découverte des milieux marins.

J'ai découvert la plongée sous-marine grâce à mes collègues de travail dans le cadre d'un échange de bons procédés !
Avec moi ils ont découvert les sauts en parachute, avec eux j’ai découvert la plongée sous-marine. J'ai donc participé à un séjour par le CE d'une semaine en Egypte. J'y ai fait 2 baptêmes et chopé le virus !
Depuis, j'ai plus de 1000 plongées au compteur et suis devenu moniteur fédéral de bio et de plongée. Mes collègues étaient surpris car lors de notre dernier séjour j'étais l’un des moniteurs sur le bateau.

Dans ma vie j'ai changé à trois reprises d'orientation professionnelle, non par choix mais par nécessité. Ma première reconversion est liée à deux blessures en missions au Liban en 1983 et en ex-Yougoslavie en 1995. J'ai alors quitté le métier des armes pour celui de la banque. J'y suis toujours un peu. Ma seconde reconversion est davantage « en interne » car de la banque je me suis orienté vers l'aide aux PME-PMI via l'affacturage.
La troisième enfin s'apparente à un rêve : celui d'être devenu moniteur de plongée et depuis peu de biologie sous-marine.

Des bons et mauvais souvenirs?

Les bons d'abord : mes voyages depuis mon enfance. Mes parents qui m'ont inculqué de vraies valeurs. L'honneur, le devoir, la Patrie par mon père. Le partage, la solidarité et la générosité par ma mère.
Mes collègues qui m'ont fait découvrir la plongée. Je suis accro depuis. Mes plongées avec les tortues à Mayotte, les dauphins en Egypte et les requins aux Maldives. Inoubliable.
Les mauvais ensuite : mes deux blessures au combat, la perte de ma famille. Mon frère en 1967, mon père en 1976, ma mère en 2005 et ma soeur l'an passé en 2013. Je suis donc le dernier des Mohicans !

Le métier de mes rêves? Je l'ai exercé et souhaite le reprendre. Tout ce qui touche au milieu marin et plongée en particulier. Je suis en train de finir une formation qui me donnera un statut de consultant. Financier et apporteur d'affaires pour les tours opérateurs de la plongée. Examen final ce vendredi à 15h pour moi !

Thierry

Ce stylo m' a été offert par les hommes de ma section lors de mon départ. Tous s'étaient cotisés pour me faire ce petit cadeau car je perdais toujours mes stylos et crayons ! Pour info je l'ai perdu sous l'eau, dans une poubelle, au restaurant mais toujours retrouvé !!!