Parcourir sa route et rencontrer des merveilles, voilà le grand thème — spécialement le tien.
Cesare Pavese, Le métier de vivre

Yo

Bonjour,

Je vous écris au lendemain de mes 42 automnes.
En effet, hier c'était mon anniversaire. Le temps file et pourtant j'ai l'impression de ne pas avoir grandi tant que ça. Par exemple, au primaire j'étais toujours la dernière à quitter la classe, eh bien hier à mon cours du soir, j'ai réalisé que c'était toujours le cas.
Je suis passée aujourd'hui à la Cité des Métiers comme je le fais toujours pour une session de travail.
Je suis actuellement en recherche d'emploi, ce qui est en soi un emploi à plein temps. Mais plutôt que de déprimer dans mon coin, je préfère me dire que c'est une sacrée opportunité ! Faire une pause dans ma vie professionnelle pour m'interroger, me considérer, me recentrer.
Qui suis-je ? D'où viens-je ? Quels sont mes rêves, mes aspirations ? Suis-je une victime du système ou une partie active ? Suis-je seulement spectatrice ou actrice de mon destin ? De quoi demain sera-t-il fait ? Faut-il le craindre ou le souhaiter, l'espérer, le désirer?
Je me rappelle une phrase de mon prof de philo qui disait : "Dans l'amour, le meilleur ça se passe dans l'escalier : parce qu'il y a le désir qui monte, qui monte."
Eh bien pour moi la vie c'est pareil, le pire est derrière moi, il ne me reste plus qu'à cueillir (recueillir) le meilleur. C'est pourquoi j'aimerais laisser une trace positive de mon passage.
Carpe diem, let it be, hasta siempre, Avanti, viel Spaß...

Yo

"L'opéra, le théâtre, l'écriture et la télécommunication s'invitent à la Cité des Métiers."