Parcourir sa route et rencontrer des merveilles, voilà le grand thème — spécialement le tien.
Cesare Pavese, Le métier de vivre

Sandra

Née à Paris, lieu magnifique en culture, architecture.
La société est une jungle où seules les personnes fortes peuvent s'en sortir.
Mon métier était alimentaire, je préfère me réorienter vers un métier dans lequel je puisse m'épanouir, être enfin heureuse.
Je recherche dans les Ressources humaines et malheureusement les places sont très chères donc difficile d'y entrer. L'Etat aide financièrement certaines formations mais pas toutes. C'est très dur pour un demandeur d'emploi d'y accéder. Dur physiquement et psychologiquement.
J'accorde une place importante au monde du travail car il permet un épanouissement social et professionnel.
Chercher du travail n'est pas simple, il ne suffit pas de cliquer sur un bouton. C'est énormément de recherches sur des sites spécialisés, beaucoup d'envois de lettres et de CV et tout le temps perdu pour avoir des réponses négatives.
"Votre profil est intéressant mais ne correspond pas à notre demande." Combien de fois l'ai-je reçu ce copié-collé ! Cela décourage mais il faut toujours recommencer. C'est une fatigue plus dure que quand on travaille car on perd petit à petit confiance en soi, l'estime de soi. Aux yeux de la société, un demandeur d'emploi passe son temps à dormir, regarder la télé, c'est un feignant.
En dehors de ma recherche d'emploi je me consacre à mon procès aux Prud'hommes et cela prend énormément d'énergie.
Je m'emploie aussi à "virginiser" mon CV, c'est-à-dire effacer les traces de mon ancien employeur et du parcours professionnel que j'ai eu avec lui.
Je voudrais réussir mon projet professionnel car je me prouverai ainsi qu'aux gens qui ont été des ordures avec moi que je suis intelligente et que je réussirai dans ma vie professionnelle.

Sandra

Mon ordinateur car j'y passe plus de 7 heures par jour.