Parcourir sa route et rencontrer des merveilles, voilà le grand thème — spécialement le tien.
Cesare Pavese, Le métier de vivre

Josué

Je suis né à Goma, une ville de l'Est de la RDC (République Démocratique du Congo), coincée entre le lac Kivu et le volcan Virunga ; une ville en insécurité constante suite à la guerre d'agression imposée par les ennemis de la paix mondiale. Je ne peux évoquer le souvenir de ma ville natale sans penser aux milliers de femmes violées et tuées, aux hommes et enfants massacrés chaque jour et à mes compatriotes privés de toute possibilité de vivre une vie normale et paisible sur la terre de nos ancêtres.
Je pense particulièrement à mes 4 enfants que j'ai abandonnés depuis bientôt 7 ans pour échapper aux poursuites, persécutions et menaces réelles de mort de la part de ceux qui ne vivent que pour détruire l'humanité sans aucun remords, qui bafouent en toute impunité le droit à la vie.
Je viens de Mayotte, le 101ème DOM Français, où j'ai passé 5 ans sans être autorisé à travailler pendant l'instruction de ma demande d'asile.
Arrivé en Métropole depuis Octobre 2013, je suis à la recherche d'un métier porteur d'avenir.
Mon métier d'origine est la comptabilité. J'ai longtemps travaillé en tant qu'expert comptable et enseignant. Cependant, en arrivant en Métropole je suis frappé par l'évolution technologique qui m'oblige à suivre une formation dans ce sens avant d'être opérationnel dans le métier que j'aime.
Je suis ce jour à la Cité des Sciences pour essayer de trouver une formation qui me taillera enfin une place dans la société française qui offre la chance à tout le monde, qui m'offre l'occasion de récupérer le temps et les opportunités que les tombeurs de justes m'ont spoliés.
Pour moi la paix c'est la vie, et la vie c'est le travail. Tous mes efforts vont dans ce sens car sans travail on ne vit pas et sans vie je ne vaux rien dans la société.
Ce premier passage à la Cité des Sciences m'a permis de découvrir les nouvelles orientations et le chemin à suivre pour m'assurer une reconversion et une place dans la société.
J'espère qu'avec ces découvertes mon projet de formation va bientôt être une réalité pour me sortir enfin du gouffre de l'inactivité.

Josué

Cette photo représente le souvenir d'un accident qui a failli mettre fin à ma vie et m'a empêché d'atteindre mes objectifs qui sont ceux de jouer un rôle dans la société.