Parcourir sa route et rencontrer des merveilles, voilà le grand thème — spécialement le tien.
Cesare Pavese, Le métier de vivre

Amira

Je suis née à Djerba. C'est un endroit très beau mais pour le travail c'est le contraire de la France. C'est très petit et il n'y a pas beaucoup de choix.
Je viens du Val de Marne.
Sur mon chemin j'ai pensé au stage que je cherchais dans le secrétariat et que je n'ai pas encore trouvé.
Je recherche ma place dans la société pour donner tout ce que je peux, même si je ne connais pas mes compétences parce que je n'ai jamais travaillé, je ne sais rien.
Pour moi le travail c'est trouver quelque chose qui m'intéresse, qui me permet de m'exprimer et gagner ma vie.
Dans mon pays, le travail pour les femmes c'est l'impossible, c'est très difficile de trouver un travail alors qu'ici il y a beaucoup de choix, de tous les niveaux, on est plus libres.
En dehors de ma recherche de travail, je m'occupe de ma fille, de mon mari.
J'aimerais bien avoir une maison individuelle avec jardin parce que j'aime la nature, c'était ma première occupation à Djerba : le jardin, voir quelque chose qui grandit chaque jour.
J'ai appris à faire attention à ma santé pour vivre plus longtemps pour ma fille, car j'ai perdu ma mère quand j'étais petite à cause d'une maladie.
J'aimerais apprendre tout ce qui donne une belle vie.
J'aimerais transmettre la confiance en soi-même car c'est difficile de l'avoir au début.

Amira

Tous les matins quand je prends le métro, je lis le journal pour voir les centres de formation.